Le collège/lycée Camélia regroupe depuis plusieurs décénies des jeunes fous, malades mentaux, ou dépressifs... Survivrez-vous dans cet asile?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Go Dancing Or Not ?

Aller en bas 
AuteurMessage
Jenna J. Osawa
~ Troisième*

~ Troisième*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Hide In The Flames.
Date d'inscription : 22/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Pulsions destructrices (Dont Pyromanie), Tendances à la violence & The Voice.
Relations:
Niveau: 0/10

MessageSujet: Go Dancing Or Not ?   Ven 12 Déc - 21:31


    ___ UN QUART D'HEURE PLUS TÔT.
« Can't you hear my storm coming,
Stones falling on to you.
Can't you feel the earth shaking,
Big dark clouds forming now. »
    Presque entièrement couverte par les inombrables conversations des élèves qui allaient et venaient entre les divers stands installés le long de l'allée, une voix claire sans être désagréable pour autant s'élevait lentement dans l'air comme pour pouvoir rejoindre la neige qui tombait aveuglément sur ce lieu. La mélodie que chantait cette voix inconnue n'était ni emplie de tristesse ni pleine de joie, simplement mélancolique et terriblement hypnotisante. Une chanson bien étrange qui émanait d'une personne tout aussi étrange, enfin devrais-je d'une silhouette. Cette silhouette encore floue, brouillée par les tourbillons de neige qui s'abattaient sur l'Institut Camélia, se tenait assise en tailleur sur un pilier qui semblait avoir bien vécu si l'on croyait l'érosion de la pierre. Et cette silhouette paraissait si petite et fragile perchée là-haut que l'on oubliait ce qu'elle était, une de nombreux étudiants fous de Camélia. Chevelure flamboyante volant au vent comme un étendard sanglant et regard de braise prêt à brûler tout ce qui se poserait sous ses yeux. Une seule personne à l'Institut correspondait avec cette étrange description. Jenna Jun Osawa, dite La Pyromane.
« Can't you hear my sky shouting,
Close chasing after you.
Deep, dark fear building up,
It's too strong for you. »

    Les flocons tombent, infinis tourbillons blancs. Je peux les voir s'entasser les uns sur les autres un peu partout, sur le sol pavé, sur les arbres sans feuilles et même sur ma peau là où je l'ai laissé nue, je peux observer sans me lasser leur danse étrange, virevoltant encore et encore. Il parait que lorsque la neige se pose sur vous, on ressent une sensation de grand froid mais moi ça ne me fait rien du tout. Juste une caresse éphémère, comme une plume qui, dès qu'elle me touche, fond aussitôt. Mais c'est assez agréable en fin de compte. Et voilà encore mes lèvres qui s'étirent en un sourire, un sourire nostalgique que je n'avais pas revu depuis bien longtemps. Est-ce parce que Noël approche ou pour tout autre chose ? A vrai dire, je ne sais même plus.
« And I hope you're satisfied
To see the wind blow over me. »
    Shôta. Combien de temps s'était écoulé depuis que j'avais quitté l'île nipponne ? Un ans, non deux. Deux ans seulement et pourtant cela me paraissait une éternité. Le temps passait peut-être moins vite ici, à l'Institut Camélia ? Jun arrête de raconter n'importe quoi, c'est tout bonnement imposible.
« Tu deviens folle, ma parole. »
« Ne suis-je pas censée déjà l'être ? »
« Tu n'es vraiment plus drôle ces derniers, ma petite Jun-Chan. »
« Ferme-là un peu, tu veux ? »
    Ah, si seulement il pouvait avoir une consistance réelle et se tenir là devant moi, je crois que je le frapperais jusqu'à ce que mes muscles refusent de répondre. Oui, je n'avais qu'une envie, passer ma colère sur lui. Ce qui s'était toujours révéler difficile en plus d'être frustrant. Et voilà ces fichues pulsions étaient de retour. Frapper, détruire, exploser, brûler. Cette litanie revenait sans cesse hanter mes pensées, et depuis mon arrivée ici cela n'avait fait qu'empirer. Inspirer, expirer. Cet abruti de Loki semblait faire de grands effort pour se retenir de sortir une autre des ses piques habituelles. Au moins, avait-il senti que ce n'était guère le moment pour cela. Mue par une impulsion venue de nulle part, je descendais de mon trône temporaire pour atterrir prestement au sol, réception impeccable comme toujours. Finalement ce bal de Noël n'était peut être pas une si mauvaise idée.

    ___ NOW * MAINTENANT.

    J'aurais tout ausi bien pu être au fond d'une piscine, j'aurais eu exactement la même sensation qu'à ce moment précis. Cette impression d'être noyée sous une masse transparente qui me coupait du reste du monde, je ne percevais des autres élèves présents dans la salle qu'un brouhaha indéterminé qui perçait difficilement, le volume de la chaîne hi-fi étant atrocement élevé. Quelle idée aussi de s'adosser à une enceinte, imbécile de Jenna Jun. Uniquement concentrée sur les vibrations de mon dossier provisoire, je goûtais avec avidité à une tranquilité déconcertante, désormais presque totalement détendue. Et même si mon visage restait de marbre pour une raison que j'ignorais, je restais étrangement imperturbable, paupières closes pour mieux savourer mon isolation. Loki n'avait toujours pas fait de réflexion depuis que je lui avait séchement répondu plusieurs minutes auparavant ce qui me convenait tout à fait. L'instant aurait été parfait si une présence à mes côtés ne s'était pas faite ressentir. Voix, bruit de pas ou poids d'un corps qui a chuté, je n'en savais rien car totalement déconnectée de ce qui se passait autour de moi. Aussi décidai-je d'ouvrir les yeux pour apercevoir ... ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Go Dancing Or Not ?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Depressive Walk :: Internat Camélia ~ :: Salle des Events ~ :: La salle de bal`-
Sauter vers: