Le collège/lycée Camélia regroupe depuis plusieurs décénies des jeunes fous, malades mentaux, ou dépressifs... Survivrez-vous dans cet asile?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lynn Tezuka
• Fantôme #[Fondatrice]
• Fantôme #[Fondatrice]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 82
Age : 23
Localisation : Et ta soeur ? =O
Humeur : Sadique ? Oô
Date d'inscription : 13/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Mon envie de te tuer. ♥
Relations:
Niveau: 10/10

MessageSujet: Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]   Lun 24 Nov - 21:36

POESIE
la mélancolie est vraie.


______________________________________________________________________________

A little park. Une envie de partir loin, très loin de cette demeure mélancolique, imprégnée de la folie de ses occupants. Une envie de s'évader pour aller chercher plusieurs choses ailleurs. Ma vie se rythme grâce aux battements de ton cœur, apeuré, angoissé et affolé. Je traque jour et nuit, cherchant à étancher ma soif de meurtres. Même s'ils ne sont pas réels, je veux te voir souffrir et agoniser devant moi. Te voir agenouillé devant moi, me suppliant de tout arrêter. Que dis-tu ? Oh, bien sûr, tu n'as rien fait. Vous n'êtes jamais les fautifs dans l'histoire, c'est toujours les Tezuka, les responsables, cela ne peut être quelqu'un d'autre ! Tais-toi, Lynn. Tu perds ton temps à essayer de raisonner un misérable humain. Je l'ai été, je ne suis plus. Je croyais partir dans un monde meilleur mais, au final, je me retrouve entre ma vie d'avant et celle que je devais vivre. Errer entre ces deux mondes pourrait te sembler bien ennuyeux... Sauf que tu ne le vis pas. La ferme, Lynn. Pourquoi ma vie n'a pas été telle que je le souhaitais ? Simple, joyeuse et sympathique, comme celles de beaucoup d'autre personnes. Qu'ai-je donc fait à la vie pour qu'elle me déteste ainsi ? Je ne vois pas, je ne sais pas. Je suis ignorante sur ce coup-là. Vénères-moi.

Laissons les conneries de côté et revenons-en à la réalité. Il neigeait légèrement aujourd'hui, en cette fin de mois de Novembre. Mois de la froideur et de la peur. Mois où sont regroupés le jour d'halloween et le jour des Morts. Personne n'est venu sur ma tombe pour me souhaiter bonne fête. Pas même mes parents. J'avais entendu dire quelques parts que le corps de ma sœur et le mien avaient été transférés au Japon pour que nos parents se souviennent quand même de nous. Le gouvernement japonais avait d'abord paniqué mais les scientifiques français les ont rassuré en disant que nos corps ne contenaient plus aucuns virus, vu que nous ne respirions plus, vu que nous étions parties. Nous n’étions plus et c’était mieux ainsi. Tout le monde pense ça. De toute manière, plus personne ne pense à nous. Nous avons été rayées de la surface de la Terre et vous, misérables humains, n’en avez rien à faire. Vivantes ou mortes, le résultat reste le même. Toi qui vis dans mon domaine, tu ne représentes plus rien pour les autres. Tes amis t’ont oublié, ils ne connaissent que le mot pitié. Ils te plaignent, ne t’idéalisent plus. Ta famille ne fait que dissiper ton absence en essayant de t'oublier, de t'effacer de leurs vies, vu que tu n'y as plus place et que tu ne reviendras plus jamais. Je parle pour tout le monde, pour tous les atteints de ce virus appelé Camélia. Cette épidémie ne cesse de croître, malgré le fait que le vaccin existe. Un seul soupir peut entraîner la souffrance de tout un monde. Réfléchis-y, je ne fais preuve que de réalisme sur ce coup-ci.

Le vent soufflait fort, mes cheveux flottaient dans le vent. Telle une tâche sombre au milieu de la clarté. Je suis le Mal, je suis entre vie et mort. Je traînais, derrière moi, une guitare. Pas n’importe laquelle, c’était une guitare électrique noire, dont une étoile grise était dessus. L’objet laissait une trace dans la neige. Curieux. Aucunes traces de pas et une longue trace de Dieu sait quoi. Chose qui pourrait piquer la curiosité de plus d’une personne. La neige commençait à tomber de plus en plus, recouvrant les arbres, les bancs, la pelouse, les bâtiments et tout le bazar d’un manteau de blanc pur, clair et beau. Les flocons tombaient sur ma tête ne fondant pas. Mon corps est si froid, si glacé que les flocons de neige ne peuvent pas fondre. Moi Hiver ? Non. Je suis simplement Lynn Tezuka, propriétaire de l’Institut Camélia, reine de cet établissement et suis le fantôme qui hantera ces lieux jusqu’à leur destruction. Je m’en irai pour un monde peut-être meilleur qu’à ce moment-là. Mais d’abord, je te veux toi. Toi qui lis ceci.

Arrivée près d’un banc, je m’y suis assise lourdement. Pour la première fois depuis bien longtemps, je regrettais désormais légèrement ma vie d’antan. Pouvoir toucher les gens, rire et s’amuser. Je ne sais plus faire quoi que soit à part tuer. Seul passe-temps, seul hobbie qui maintient mon esprit en vie. Je sais, ça paraît bizarre mais c’est ainsi. Je ne puis vivre autrement. Je regardais le vide de mes yeux de glace. Le ciel était gris, nostalgique était mon esprit. Seul préoccupation en cet instant-ci, trouver quelque chose qui chasserai mon ennui. Pourquoi ne viendrais-tu pas me rejoindre ? Oui, toi qui est en train de lire ce que je suis en train de faire, ma solitude et ma lassante vie. Je ne suis pas satisfaite de ce que je suis. Et pourtant, je ne fais que suivre mes envies. Je ne fais que faire ce que mon cœur aurait ou m’aurait jadis dit. Poésie et mélancolie qu’est la vie. Sauf que pourriture est ce qu’elle conçoit. Parfois, nous n’avons pas d’autre choix que de suivre une seule et unique voie. Sauf que celle-ci est semée d’embûches de toutes sortes, qui peuvent très vite devenir une pièce sans porte. A juste titre qu’elle est tout simplement le manque de confiance en soi et qu’elle ne fait que reproduire ce que ton esprit voit au fin fond de toi. Si tu arrives à voir une issue, les murs tomberont sans retenues. A ce moment-là, tu seras libre mais pas forcément sur le bon calibre. Tu auras changé, c’est certain, mais ta vision des choses ne fera que voir plus haut et plus loin, chaque matin. Ma poésie peut te paraître barbante, sauf qu’elle ne fait que dire des choses bien voyantes. Choses qui sont générales pour le monde et qui sert à tisser une ronde de paix autour de cette dimension immonde.

La vie ne fait pas de cadeau pour ceux qui ne le méritent pas. Sauf que certaines personnes ont plus de chance parfois. Là, on se dit qu’on aime la vie mais ce n’est pas forcément une chose qu’on a envie. Certaines choses te paraîtront moches et injustes mais c’est ça qui fait que tu es plus robuste.

Je te cherche, tu me trouves. Je lève la tête et tu viens t’asseoir à côté de moi. Tu ne me vois pas forcément. Moi je te vois sous toutes tes coutures. Beau, moche, intelligent ou bête, je viens de trouver une occupation. Je me matérialise peu à peu dans ce monde de glace et non pitié. Chacun pour sa pomme, c’est mieux comme ça. C’est toujours mieux mais jamais assez. Hélas ? C’est bien fort. Si nous étions satisfaits, nous n’aurions qu’à mourir pour mettre un terme à cette existence parfaite. Sauf que ce n’est point le cas car c’est tout simplement une dure loi que l’on doit admettre même si elle ne nous plait pas forcément. C’est la vie. Elle est dure, elle est gentille. Tout dépend de son humeur. Je suis poétique en ce jour, dépourvue de toute humanité le lendemain. C’est si bizarre.

Moi gentille aujourd'hui, moi méchante dans une autre vie. J'étais si normale avant que ce virus ne m'atteigne tel un dard fiché dans la peau. Camélia Mernat... Jeune fille que le virus a touché en premier. Demoiselle comme les autres qui n'avait rien demandé de tout cela. Fautive ? Tu racontes vraiment n'importe quoi. Imagines un peu que c'était toi à la place de cette malheureuse fille, ne te sentirais-tu pas haï par les autres ?

Un geste, un bruit. Tu as bougé... ou pas. Je ne sais pas. Je deviens si ignorante de tout, je voudrais tellement refaire ma vie d'avant, remettant les compteurs à zéro... Sauf que c'est tout simplement impossible. Chose en commun chez les humains et les fantômes, comme vous le dîtes si bien misérables humains, c'est le fait d'avoir certaines limites dont on n'a pas vraiment conscience. En ce jour de Novembre, j'admets pour une fois avoir des limites. Moi folle ? Je te retournerai bien la question, tien. Je suis dérangée de la tête et je ne le nie pas. Assumons-nous, bon sang. Parfois, parler de ses problèmes fait du bien mais il faut choisir la bonne personne... Moi, je ne sais pas et plus à qui m'adresser. Je me sens seule et abandonnée dans ce monde où seul la survie règne. Ma vie se résume à ça : folie et dépression pure. Chose que tu as peut-être en toi.

Et toi, humain à côté de moi, as-tu cette belle folie en toi ? Me ressembles-tu... ? Je lâche la guitare noire, suspendue dans le vide depuis quelques minutes déjà. Méditation et réflexion m'ont parcouru en cette belle saison. Hiver est une belle saison, ma vie est une belle chanson. Je plaisante, bien entendu, ce ne sont là que des paroles perdues. On m'a souvent dit : Vis pour ceux que tu aimes ! Seulement, qui m'aime, moi ? Ma sœur, je comprends parfaitement, nous nous aimons mutuellement, nous avons tout vécu ensembles. Mais toi. Me considères-tu comme quelqu'un comme les autres ? Me vois-tu plus comme un monstre ou comme une personne au cœur enchaîné dans un monde perdu ? Réponds-moi, je veux des réponses. Maintenant, tout de suite, je l'exige.

_________________


Emotion in my Dream ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bozuko-kataki.forumsactifs.com/forum.htm
Suze Linsber
○ Seconde ~

○ Seconde ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 22
Localisation : Dans mon frigo en train de manger des nouilles xD
Humeur : Boudeuse...
Date d'inscription : 29/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Lors de ses crises elle devient un sorte d'"animal" qui tue tout sur son passage
Relations:
Niveau: 7/10

MessageSujet: Re: Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]   Dim 30 Nov - 20:10

Suze Linsber, une humaine artificielle crée par le scientifique Dr. Linsber il y a plus de 100 ans, venait juste d'arriver a Camélia. Comme elle était entourée de gens, elle n'avait pas encore eu de crise de folie pendant plus d'une semaine, alors que quand elle était seule et en piquait chaque jour...Mais a ce moment précis, elle ne voulait pas être entourée de gens, mais se balader seule quelque part. Comme d'habitude elle était vêtue d'une longue robe noire qui lui arrivait jusqu'aux chevilles, de chaussures a talons, et un léger manteau pour se couvrir. Ses cheveux étaient comme d'habitude détachés. Elle marcha calmement dehors en regardant le paysage qui l'entourait, il y avait quasiment personne dans les parages, ce qui rendait l'ambiance paisible...Suze a vécu plus de 100 ans, mais elle se souvient de tout ce qui s'est passé après sa création comme si c'était hier. Elle se souvient vaguement se qui s'est passé avant l'attaque des soldats, mais ses souvenirs s'éclaircissent après qu'elle soit "réparée" par Dr. Linsber. Elle se souvient de la triste expression qui était sur le visage de son maitre quand les autres scientifiques se moquaient de lui en la traitant de "ratée", mais son surnom officiel était plutôt "Fragment X"...Suze sentit une présence pas loin d'elle, elle voulut fuir, mais s'aperçut que ce n'est pas un humain...Qu'est ce que ça peut être? Suze s'approcha...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Tezuka
• Fantôme #[Fondatrice]
• Fantôme #[Fondatrice]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 82
Age : 23
Localisation : Et ta soeur ? =O
Humeur : Sadique ? Oô
Date d'inscription : 13/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Mon envie de te tuer. ♥
Relations:
Niveau: 10/10

MessageSujet: Re: Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]   Lun 1 Déc - 21:53

SNOW
my heart is frozen.


______________________________________________________________________________

Jeune fille au visage neutre. Fille aux cheveux noirs, tels les miens et ceux de mon autre moi. Je la regardais venir à travers les yeux de cette délinquante fantomatique appelée Lynn Tezuka. Je fais partie d'elle et parfois, je le regrette amèrement. Avoir été repêchée par une âme aussi malfaisante qu'elle m'écœure et m'outre profondément. Non pas pour son physique, il faut dire qu'elle est très charmante mais c'est plutôt sa façon de voir les choses qui me donnent la nausée. Cette envie incessante de vouloir tuer par simple plaisir... C'est tellement horrible. Quoique ça ne fait que montrer la véritable nature de cette chose qui a été dans le temps une humaine comme les autres. Ou presque. Atteinte du virus Camélia, même si elle refuse d'y croire, par simple égoïsme de ne point vouloir être comme les autres, les meurtres et assassinats sont devenus un passe-temps naturel chez elle. Mort étrange aussi. Plusieurs personnes plus sa jumelle et pour finir elle, massacrés dans le salon convivial.

« Arrêtes d’étaler ma vie… »

« Tues-moi dans ce cas. » ai-je répliqué intérieurement.

« Ahah, quelle bonne blague. Tu me prends pour une conne ou quoi ? »

« Et si je te disais oui, tu ferais quoi ? » demandai-je innocemment.

Elle n’a pas répondu pour la simple raison qu’elle savait que j’avais raison. Ma raison est tout simplement une réalité que je perçois derrière ces yeux de tueuses en série. Elle, elle ne voit que le mal partout. Enfin le mal, pour elle c’est le bien mais bref, disons que c’est le mal vu que tuer est mal. Passons. En me matérialisant, sans l’opposition de la fantômette pour une fois, elle me remarqua et piquée par la curiosité, elle se rapprocha de moi. Elle me regardait bizarrement, comme à chaque fois que je voyais quelqu’un. Sauf que cette fille là n’avait pas l’air d’avoir peur. Elle semblait plutôt attirée qu’horrifiée. Étrange spécimen humain qui piqua aussi ma curiosité. D’une voix claire mais qui ne possédait point d’émotion, je demandai :


« Qui es-tu, jeune demoiselle ? »

Bizarrement, je voulais paraître froide et peu amicale en cette saison hivernale et froide. Seulement, il s’avéra que l’autre se manifesta pour paraître plus sociale et amicale. Chose étrange qui me perturba légèrement. Nous avions échangé les rôles. Serait-ce l’effet de la température en baisse qui me voulut me faire prononcer des mots froids et distants ? Je n’en savais. Et elle n’en sait sûrement pas plus que moi. Tu dis te perdre entre ses paroles et les miennes ? Sache seulement que nous avons une vision très différente des choses. Carrément. Comme tu peux le voir, nous ne nous entendons pas forcément elle et moi, sûrement à cause de nos caractères trop différents. Suis-je fautive dans l’histoire ? Je ne crois pas. Je n’ai jamais voulu vivre dans ce corps dont les seuls gestes enregistrés et capable de faire est de tuer.

Neige éternelle tombant lentement et en abondance, tombant sur les cheveux de la fille en ne fondant que sur elle. Sur son corps, qu’est le mien mais que je renie, ces flocons restaient tels qu’ils étaient. En attente d’une réponse, la guitare électrique se faisait enterrer petit à petit sous l’épais manteau de neige.

_________________


Emotion in my Dream ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bozuko-kataki.forumsactifs.com/forum.htm
Suze Linsber
○ Seconde ~

○ Seconde ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 22
Localisation : Dans mon frigo en train de manger des nouilles xD
Humeur : Boudeuse...
Date d'inscription : 29/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Lors de ses crises elle devient un sorte d'"animal" qui tue tout sur son passage
Relations:
Niveau: 7/10

MessageSujet: Re: Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]   Lun 1 Déc - 22:40

Suze resta immobile, écoutant une voix qui venait de nul part...Enfin elle sentait quelque chose, ou plutôt quelqu'un pas loin d'elle, comme si c'était un fantôme qui lui parlait...Ou est ce de simples illusions? Cela semble pourtant si réel...Est ce que c'est Suze qui est en pleine crise de folie? Pourtant ce n'est pas son comportement habituel...Alors qu'elle s'apprêtait a répondre, la neige qu'elle vit tomber du ciel l'obligea a rester muette encore un moment...Elle ne sentait pas grand chose quand la neige tombait sur elle, en fait c'était comme si on lui avait endormi tout ses nerfs, elle sent donc rien même si on lui coupe la peau avec un couteau...Et tout cela de puis sa création...Encore une belle œuvre des soldats qui ont mal choisi le moment pour attaquer...Elle rebaissa la tête après avoir regardé le ciel, puis essaya de reformuler la phrase qu'elle avait déjà oubliée pour répondre a cette voix mystérieuse...

- Je suis Suze Linsber...Et je viens d'arriver a Camélia il y a pas très longtemps.


Une expression d'inquiétude apparut sur le visage de Suze...A-t-elle peur? Surement pas, peut être qu'elle veut juste paraitre plus humaine, après avoir tant étudie sur les humains, leurs sentiments, leurs habitudes, expressions de visage...On lui a enseigné tout pour qu'elle puisse vivre normalement a l'avenir...Mais ce ne fut pas le cas, cette terrible maladie qui a malheureusement atteint Suze ne peut qu'empêcher cette vie paisible que Suze est sensée mener...Elle resta muette sous la neige qui la couvrait de plus en plus en attendant une réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Tezuka
• Fantôme #[Fondatrice]
• Fantôme #[Fondatrice]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 82
Age : 23
Localisation : Et ta soeur ? =O
Humeur : Sadique ? Oô
Date d'inscription : 13/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Mon envie de te tuer. ♥
Relations:
Niveau: 10/10

MessageSujet: Re: Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]   Mer 3 Déc - 15:56

CHOSE
un petit rien qui change tout.


______________________________________________________________________________

Une jeune fille aux cheveux noirs pareils aux miens. Ondulés et gracieux, elle avait tout l’air d’une fille normal sauf qu’il y avait un je ne sais quoi qui manquait dans la prunelle de ses yeux. Ses yeux paressaient vitreux et sans émotions. Vous me direz sans doute que beaucoup de personnes ne diffusent pas leurs émotions par leur regard. Seulement, une sorte de petite étincelle montrant toute l’humanité que nous conversons ne se distinguaient pas dans ses yeux. Impression étrange qui me fit faire une moue étrange. Je me demandais quelque chose… Mais passons. Elle m’a regardé si bizarrement avant de me répondre qu’elle s’appelait Suze Linsber, nouvelle interne dans ma propriété. Et encore une de ces choses non humaines dans l’enceinte de mon établissement. Pourquoi ai-je mérité cela ? Je n’étais qu’une gentille petite fille dont l’avenir aurait dû être celle d’une jeune adolescente qui aurait désormais un certain âge. Beurk, je serais vieille si j’étais encore vivante… Je comprenais mieux pourquoi sa tête ne me disait rien, puisque c’était la première fois qu’elle mettait les pieds dans l’asile.

« Dis-moi, petite Suze, ne serais-tu pas de la même espèce que La Chose ? »

Précisons que La Chose n’est autre que Megumi. Celle qui se fait passer pour directrice de ma propriété et qui… La ferme, Lynn, tu recommences. J’veux qu’ils sachent, c’est un crime ? Non, juste un ennui. Plus un mot de sa part. C’est bon d’avoir raison… Sur ce, j’ai déterré d’un geste sec la guitare électrique noire ensevelie par le manteau neige, ayant déjà dissimulé la plus grande partie de l’instrument.

Une rafale de vent vint balayer nos visages neutres. Je la regardais droit dans les yeux, cherchant le petit rien, sans doute, qui pourrait me prouver qu’elle était humaine. Sauf que je ne trouvai rien. Rien à part une paire d’yeux me fixant aussi. Mais que devient ce monde ? L’Homme deviendra-t-il comme elles, des robots ? Cette vision me dégoûta et je l’ai regardé avec cet air de dégoût. Déjà que l’autre me pompait l’air, avec une deuxième machine en plus, ça va être la fiesta, je vous le dis !
Spoiler:
 

_________________


Emotion in my Dream ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bozuko-kataki.forumsactifs.com/forum.htm
Suze Linsber
○ Seconde ~

○ Seconde ~
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 22
Localisation : Dans mon frigo en train de manger des nouilles xD
Humeur : Boudeuse...
Date d'inscription : 29/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Lors de ses crises elle devient un sorte d'"animal" qui tue tout sur son passage
Relations:
Niveau: 7/10

MessageSujet: Re: Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]   Mer 3 Déc - 18:04

Encore cette voix...On dirait une voix de jeune fille...C'était vraiment étrange, cette fois elle demandait a Suze si elle était de la même espèce que "La Chose"..."La Chose"? Qu'est ce que ça peut être...En tout cas c'est pas un mot pour designer un humain...Comme Suze?...Est ce que cette "fille" qui lui parlait s'est aperçue que Suze n'est pas humaine? Pourtant elle avait bien l'air d'une humaine non?...Suze ne pensait pas que quelqu'un d'autre que son maître pourrait distinguer une humaine d'une artificielle, c'était nouveau pour elle...

- ...La..."Chose"?...Moi?...

Suze prononça ces paroles lentement, elle voulut continuer, mais s'arrêta, car c'est peut être trop imprudent de dire qu'elle est une humaine artificielle...Mais qu'est ce qu'elle y pouvait?...Elle ne pouvait choisir d'être humaine ou non...Mais Suze ne regrette pas d'être crée, elle aurait voulu être une humaine artificielle parfaite, mais on n'a pas toujours ce qu'on veut. Quand elle vivait avec son maitre dans le quartier général des scientifiques, ça lui arrivait de croiser d'autres personnes artificielles, il y a surtout une, appelée Sely, avec laquelle Suze passait le plus de temps. Sely était une artificielle parfaite. Mais elle était la seule a ne pas mépriser Suze a cause de sa malformation. Elle était une autre création de Dr. Linsber, donc un peu comme la grande sœur de Suze, puisqu'elle était crée 3 mois avant Suze. Sely était gentille, mais pourtant Dr. Linsber avait l'air d'aimer plus Suze que Sely. Pourquoi?...Suze ne l'a jamais su, et elle ne le saura jamais, puisque son maitre est mort...Mais Sely, elle, est peut être encore en vie, car un jour, elle est partie en voyage avec d'autres scientifiques et n'est jamais revenue, les scientifiques qu'elle accompagnait non plus d'ailleurs...Donc elle est peut être encore vivante...Toutes ces pensées ont traversé par la tête de Suze en moins de 5 minutes. Puis elle décida de continuer sa phrase; car cela ne la mènera a rien de ne rien dire


- Avez vous deviné?...Je suis une humaine artificielle...Crée par des scientifiques...Il y a plus de 100 ans...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Tezuka
• Fantôme #[Fondatrice]
• Fantôme #[Fondatrice]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 82
Age : 23
Localisation : Et ta soeur ? =O
Humeur : Sadique ? Oô
Date d'inscription : 13/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Mon envie de te tuer. ♥
Relations:
Niveau: 10/10

MessageSujet: Re: Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]   Ven 5 Déc - 23:34

CHOSE
encore une...


______________________________________________________________________________

Cette fille aux cheveux noirs n’avaient bel et bien rien à voir avec un humain ordinaire. Je continuais de la regarder fixement sans battre des paupières. Je me suis d’abord demandée si elle avait été créée par celui de cette directrice infâme et stupide. Je regardais machinalement la neige tomber sans retenue. La petit parc était désormais recouvert d’une poudre blanche et brillante, parfois à certains endroits, c’était un épais manteau de cette matière là qui recouvrait le sol. Quelle belle saison tout de même cet Hiver. Je ne me lasserais jamais de regarder cette beauté montrer le bout de son nez. J’aimerais voir encore beaucoup d’hivers comme celui-ci pendant très longtemps. Je paraissais lunatique peut-être mais tout de même encore connectée à la Terre même si mon esprit était sur un autre orbite. Lequel ? Fais des recherches et tu trouveras, coco. Les arbres avaient perdus toutes leurs feuilles et ces dernières avaient disparu sous la neige glacée. Les branches étaient dénudées et se faisaient recouvrir de cette neige qui ne fondait pas. Seuls quelques arbres subsistaient, appelés sapins. Oui, ces arbres dont les feuilles peuvent supporter et le froid et des chaleurs insupportables.

Peu après cette pensée très peu en accord avec le sujet de départ, je revins à la réalité en secouant légèrement la tête pour enlever un peu de la neige tomber en abondance sur mes cheveux de jais. Dans ce même mouvement, j’ai donné un coup de pied dans la guitare qui se trouvait sous une couche de neige assez importante. Les traces faîtes tantôt avec l’instrument musical avaient disparu. Déçue et outrée de cette nouvelle complètement stupide, je fis une moue boudeuse. Ne pas essayez de comprendre, vous n’y arriverez pas. Sur ce, la jeune fille prononça lentement avec soin chaque syllabes des mots de sa phrase. Quelle idiote cette fille. Si j’la comparais à une chose ce n’était sûrement pas elle. J’ai pouffé de rire, en mettant ma main devant ma bouche pour étouffer ce ricanement moqueur.

Après quelques minutes de silence pensives et lunatiques de la part de mon interlocutrice, elle me fit savoir que j’avais compris qu’elle n’était pas une humaine normale -ça j’avais pigé depuis longtemps mais bref- qu’elle avait été conçue il y a à peu près cent années de cela. J’m’en moquais éperdument en fait. Je ne voulais pas paraître méchante mais j’affichais un sourire qui montrait toute ma moquerie de cette nouvelle qui ne m’atteignait guère. Ce qui me gênait le plus dans cette histoire, c’était d’avoir une connerie pareille inventée par les humains. Qu’en a-t-on à faire de ces robots futuristes ? Qu’ils retournent dans leur époque et qu’ils nous laissent tranquille, merde hein.

« Hé ho, les vulgarités, tu peux t’en abstenir ! »

« Rooh, ça va, la ramène pas, tu veux ? » répliqua Lynn fantôme du tac au tac.

« Ranafaire sale quiche, je fais ce que je veux. »


Et pouf’, me voici de retour en force à la place Lynn fantôme. Depuis le temps que je regardais cette scène derrière l’esprit de l’autre, il fallait bien que je contrôle un peu ce corps. Elle bougonnait de cette défaite cuisante en son for intérieur -en notre for intérieur ?-. Breffons. J’ai regardé la fille dans les yeux de nouveau après avoir fermé les miens pendant quelques secondes. Mais étrangement, l’autre refit surface au moment où je voulus parler pour dire ces mots :


« J’vois. Encore une autre bêtise inventée par l’Homme. »


J’en était restée sans voix. Elle avait osé le faire. A ma place. J’aurais voulu la frapper et la tuer sauf que je ne pouvais pas. D’une elle était déjà morte et deuxièmement, son corps est aussi le mien, ce serait vraiment regrettable d’abîmer un aussi joli minois, ainsi que ce corps aux formes bien normales. Bref, voilà que je me mettais à mettre en valeur l’autre. En tout cas, ce qui était fait était fait, je n’y pouvais pluns rie.



Spoiler:
 

_________________


Emotion in my Dream ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bozuko-kataki.forumsactifs.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Une envie d'évasion. ~ [quelqu'un.]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une petite envie de torturer quelqu'un ~
» Envie de taper sur quelque chose
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]
» Une envie de solitude ...
» Une renommé qui fait noyer quelqu'un

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Depressive Walk :: Internat Camélia ~ :: Little Park ~-
Sauter vers: