Le collège/lycée Camélia regroupe depuis plusieurs décénies des jeunes fous, malades mentaux, ou dépressifs... Survivrez-vous dans cet asile?
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]

Aller en bas 
AuteurMessage
Jenna J. Osawa
~ Troisième*

~ Troisième*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Hide In The Flames.
Date d'inscription : 22/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Pulsions destructrices (Dont Pyromanie), Tendances à la violence & The Voice.
Relations:
Niveau: 0/10

MessageSujet: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Sam 22 Nov - 21:57


  • Jenna Jun's First Musical Theme.

    Nom : Osawa.
    Prénom : Jenna Jun.
    Un étrange prénom composé, n'est-ce pas ? La faute à mes parents qui n'arrivaient pas à se décider. U_______U
    Surnoms : Jen', Jun, Jenna-J., J-Jun ou encore J.J. On l'appelle parfois aussi Pyro' ou La Pyromane. Il y a des gens à qui l'ont donnent beaucoup de surnoms, et Jenna Jun en fait partie.
    Âge : 14 ans, dans une poignée de jours.
    Sexe : Féminin. T'es bigleux ou quoi ? Va t'acheter des lunettes u_____u

    Description physique:
    Errant comme une âme perdue dans le seul espace de verdure disponible dans cette ville, la fatigue se fait ressentir et vous vous asseyez sur le bois verni d'un des nombreux bancs que compte ce parc. Vous étirez vos jambes engourdies devant vous et jetait un coup d'oeil circulaire sur ce qui vous entoure, histoire de ne pas s'ennuyer. Soudain, quelque chose attire votre regard. Ou plutôt ... quelqu'un. Magnétique, votre regard semble littéralement aimanté par cette mince silhouette que vous apercevez à quelques mètres seulement de vous. Attitude assurée, légèrement décontractée, on croirait voir un fauve dont la chasse a été fructueuse et qui couvre ses prochaines proies d'un regard conquérant, déstabilisant par son excès de confiance. Vos yeux curieux et indiscrets s'attardent un moment sur le paradoxe qu'offre l'apparence de cette adolescente. Un peu plus petite que les jeunes filles que vous croisez d'ordinaire, ses frêles épaules semblent pouvoir se briser à la moindre pression et sa taille de guêpe ne fait que vous renforcez dans votre idée sur la fragilité de la demoiselle. Mais si ses bras semblent être gracieux qu'elle que soit le mouvement qu'ils effectuent, ses jambes élancées vous semble taillées pour la course et peut être même cachés des muscles insoupçonnés. Bien vous en prenne, vous avez raison, la jeune fille cache bien son jeu et se révèle être aussi bien une concurrente sérieuse lors d'épreuves sportives qu'une adversaire redoutable si vous osez la défiez. L'uniforme scolaire qu'elle porte - bien que ce soit le week-end - lui sied à merveille, rehaussant l'allure féline et altière de l'adolescente et vous en concluez que cela fait partie de sa garde-robe habituelle, même en dehors des heures de cours. Celui qu'elle porte aujourd'hui est constituée d'un haut blanc aux manches courtes et un poil bouffantes dont les extrémités sont ornées de rayures marron et beige tout comme le col marin de l'uniforme. Un ruban du même ton beige que les rayures de son haut est négligemment noué à son col et flotte au vent, porté par la légère brise qui agite les arbres. Le reste de cet uniforme est tout autant traditionnel : une jupe marron à la teinte assortie avec celle de son col marin ornée de quatre boutons dorés disposés en carré ainsi qu'une paire de hautes chaussettes noires qui atteignent la moitié de ses cuisses et d'une paire de chaussures tout ce qu'il y a de plus ordinaire. Vous baissez les yeux pour découvrir à ses pieds un long manteau d'un brun sombre au col droit et pointu aux extrémités doté de grandes poches sur les côtés qui pourrait lui donner un air de chasseur de vampire ou autre sombre personnage de film d'aventure. Vous ne pouvez pas savoir que la demoiselle porte régulièrement la version de saison froide cet uniforme, divers autres uniforme des nombreux établissements qu'elle a fréquenté ainsi que, fait exceptionnel, des robes d'inspiration chinoise, fendues sur le côté.

    Un mouvement de la part de votre nouveau sujet d'étude vous ramène à la réalité. La voilà qui fait un demi-tour pour se trouver dans votre direction, ses yeux brûlants d'une colère sourde et contenue. Vous a t-elle repérée ? Sans doute depuis bien longtemps mais ce n'est pas vous qui détenez son attention. Un jeune homme marche nonchalamment vers la demoiselle, qui, lorsqu'il arrive à sa hauteur, l'apostrophe violemment. Quelques minutes plus tard, le conflit prenant fin, l'inconnu se laissa tomber au sol pour s'asseoir en tailleur et vous pouvez enfin détailler le visage de la jeune fille. Un visage que vous qualifiez aussitôt d'angélique dont traits doux et harmonieux ont des notes quelque peu enfantines. Un petit nez discret surplombe des lèvres rosées et légèrement charnues étirées en un large sourire moqueur, un brin méprisant. Plus haut, vous tombez sur deux iris d'un délicieux mordoré sombre qui, sans que vous sachiez pourquoi, vous fascinent et vous hypnotisent - une flamme semble y danser mais vous pensez que ce n'est qu'un effet d'optique, en êtes-vous bien sûr ?. Étrange, la couleur de ses yeux changent en fonction de la luminosité, tantôt bleutés, tantôt légèrement verts à l'instar de la longue chevelure brune de la jeune fille. Vous ignorez encore que leur teinte prend des tons rouges flamboyants de temps à autre, encore une autre bizarrerie de la part de la demoiselle. Sa chevelure lui arrive à peu près aux genoux, vous les trouvez bien longs pour une adolescente de son âge mais cela lui va à merveille alors vous n'en tenez pas compte. Des mèches partent dans tous les sens si bien que vous vous demandez combien de temps elle doit passez à les peignez ; très peu de temps rassurez-vous ce n'est pas une maniaque des cheveux raides, loin de là. Sa main droite vient chasser la plus longue mèche de sa frange, celle qui sépare on visage en deux, mais bien vite elle revient en place. Soupir exaspéré de la part de la demoiselle. Sortant un élastique de la poche de sa jupe, elle rassemble sa longue crinière en une queue haute en moins de temps que vous ne l'auriez cru possible. Vous la voyez donner un léger coup de pied dans le tibia du jeune homme à présent allongé au sol et sa voix s'élève de nouveau avec des accents enthousiastes. L'adolescente ramasse son manteau, l'enfile et dans un mouvement machinal remet en place le pendentif de son collier, une sphère ovale entourée par des "fils" de métal. Elle fait un tour sur elle-même, de nouveau face à vous, vous renvoie un sourire narquois qui vous déstabilise un instant et court rejoindre son camarade qui commençait déjà à sortir du parc. Et voilà votre cher sujet d'étude qui s'évapore aussi vite qu'elle est apparue.


    Caractère: (5 lignes minimum)
    Trop intrigué par cette étrange demoiselle, vous n'avez pas résisté à la tentation de la suivre un peu plus longtemps dans l'espoir de découvrir qui elle était. L'adolescent qui l'accompagne semble plus sérieux et terre-à-terre qu'elle mais il n'en est rien, vous l'entendez qui la supplie comme un enfant devant chaque vitrine alléchante ou intéressante. "J. Jun, allez dis ouiiii." Jennaaaaaa, s'il te plaiiit." Vous n'êtes pas idiot, vous comprenez bien que votre intrigante muse répond à l'insolite prénom de Jenna Jun ainsi que la patience n'est pas son fort, au vu des nombreux coups que son camarade s'est pris pour geindre inutilement. Excédée, elle plonge une main fine et agile dans l'une des poches de son manteau pour en sortir un briquet chromé. Fume t-elle ? Grand Dieu, non. D'un geste vif, elle l'allume, porte la flamme à la hauteur de ses yeux mordorés et alors seulement commence à se calmer. Ses yeux ne vous semblent plus aussi plissés et, de là où vous êtes, vous pouvez même entendre une mélodie inconnue s'échapper de ses lèvres. La jeune fille attrape alors son compagnon par le bras pour traverser la rue à vive allure comme deux gamins pris en flagrant délit de vol à l'étalage, sans que vous n'ayez le temps de réagir. Leurs éclats de rire sonnaient comme cristallins, exaltés et résonnèrent un moment dans les ruelles sombres qu'ils venaient d'emprunter. Un instant plus tard, un camion sale et ordinaire, garé à quelques mètres seulement de vous, explose à grands renforts de flammes qui lèchent avec avidité la carosserie et tout ce qu'elles trouvent sur leurs passage. Le souffle de la déflagration a bien projeté deux ou trois passants au sol, dont vous faites partie, et fendu une vitre mais rien de plus. C'est deux-là forment une sacrée paire, entre explosifs et flammes, vous l'avez bien compris, mais savoir que votre fascinante demoiselle se divertit, s'amuse même, avec de tels actes ne vous avez même pas traverser l'esprit. Un frisson agite votre échine, la peur s'est insinuée sans que vous vous en rendiez compte. Reste cette question qui vous taraude, Qui est-elle vraiment ?

    Des éclats de voix, des exclamations et même quelques jurons parviennent à vos oreilles. Devant vous se dresse un attroupement de personnes en tous âges, bien que principalement des jeunes enfants et des adolescents. Intrigué, vous décidez de slalomer à travers cette masse pour pouvoir apercevoir la cause de tout ce tumulte. Mais au fond, vous avez déjà votre petite idée sur la question. Au début, cela ne ressemble qu'à l'un de ses nombreux combats de rue pour on ne sait quelle broutille mais bien vite vous remarquez que quelque chose cloche. Elle. Que fait-elle dans un endroit pareil, à se battre contre un type plus grand qu'elle - pas bien difficile vu qu'elle est plutôt petite mais ne vous avisez de lui faire remarquer - et probablement bien plus fort. Mais au contraire, la jeune fille, votre jeune fille, mène la danse et esquive les coups de son adversaire sans grande difficulté. Des murmures à côté de vous vous apprennent qu'elle a déjà frappé par deux fois, ceux qui l'ont déjà vu ainsi savent qu'elle ne recommencera qu'une toute dernière fois, pour le coup de grâce. Son pied s'élève à mi-hauteur dans un mouvement vif et imprévisible et s'abat sur le flan droit, pile dans les côtes si ce n'est pas de la précision, de son adversaire qui tibute, déséquilibré, avant de s'effondrer à genoux. Vous pouvez même entendre le rire clair et joyeux, semblable à celui d'un enfant, qui secoue ses frêles épaules. Une main dans le dos et l'autre qui accompagne sa petite révérence, l'adolescente s'éclipse en bonne et dûe forme, jouant à saute-mouton sur le dos de son ex-adversaire puis se glisse, insaisissable, entre les spectateurs avec une agilité féline. Le dernier souvenir que vous gardez d'elle est un sourire sarcastique doublé de ce regard qui vous a figé sur place. Celui d'un prédateur qui se sait intouchable et qui ne veut qu'une seule chose : sentir la peur envahir ses proies. Reine des Flammes, te voilà. Pari tenu. Échec et Mat. Elle a gagné, vous avez perdu.


    Résumé Rapide >
    Spoiler:
     

    Histoire : { Voir Dans Un Autre Post. }

    Pathologie : Pulsions/tendances destructrices - notamment à la pyromanie -, tendances à la violence - plus physique que verbale - et bien sûr la Voix qu'elle entend, bien que les médecins ne pensent pas que la jeune Osawa soit atteinte de Schizophrénie.
    Autre ? Sa sensibilité à la douleur, au froid et à la chaleur est très diminuée, elle y est donc presque insensible. Fait étrange, son sens du toucher est, lui, très largement exacerbé et elle ressent donc le moindre courant d'air ou les plus petites différences de trame dans un tissu.


    ------------------------------------------


    Comment avez vous connu le forum ? Via un Top-Site, Mangas Passion, je crois mais c'est pas sûr.
    Aimez vous le RPG ? Nan, c'est pour ça que je m'y suis inscrite >.<' Evidemment que j'aime ce fow'
    Comptez-vous y rester ? For sure =3
    As-tu lu le règlement ? {Eukay by Megumi}


Dernière édition par Jenna J. Osawa le Dim 7 Déc - 17:05, édité 21 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi-tan
_Directrice ☼ [Fondatrice]
_Directrice ☼ [Fondatrice]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 78
Age : 22
Localisation : Dans mon bureau, a attendre d'autres problèmes.
Date d'inscription : 12/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie:
Relations:
Niveau: 10/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Sam 22 Nov - 22:16

Welcome <3
T'as un avatar de Noizi Ito. J'taime xD
JJ> Surnom de ma mascotte xD (Ju-Jin)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://depressive-walk.forum-actif.net
Jenna J. Osawa
~ Troisième*

~ Troisième*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Hide In The Flames.
Date d'inscription : 22/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Pulsions destructrices (Dont Pyromanie), Tendances à la violence & The Voice.
Relations:
Niveau: 0/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Sam 22 Nov - 22:51

    Marchi =3
    Yeah, Noizi Ito is the best.
    D'ailleurs, tous les autres futurs avatars de Jen' sont des vava' de Noizi xD
    Mouarf x)

    Au fait, dans les posts-vacants, c'est quoi concrètement les Leaders ?
    'Fin ils servent à quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Megumi-tan
_Directrice ☼ [Fondatrice]
_Directrice ☼ [Fondatrice]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 78
Age : 22
Localisation : Dans mon bureau, a attendre d'autres problèmes.
Date d'inscription : 12/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie:
Relations:
Niveau: 10/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Sam 22 Nov - 22:56

Je penserais plutôt a une sorte de préfet, un machin comme ça.
(Alice Parade pawa.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://depressive-walk.forum-actif.net
Jenna J. Osawa
~ Troisième*

~ Troisième*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Hide In The Flames.
Date d'inscription : 22/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Pulsions destructrices (Dont Pyromanie), Tendances à la violence & The Voice.
Relations:
Niveau: 0/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Sam 22 Nov - 23:05

Ah d'accord, je vois le genre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Tezuka
• Fantôme #[Fondatrice]
• Fantôme #[Fondatrice]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 82
Age : 23
Localisation : Et ta soeur ? =O
Humeur : Sadique ? Oô
Date d'inscription : 13/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Mon envie de te tuer. ♥
Relations:
Niveau: 10/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Dim 23 Nov - 14:43

Jun.

Tu veux hanter mes fow', hein ? è____é' Encore toi et toujours toi. (L') J'aime bien ton début de fiche. 8D Good luck.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bozuko-kataki.forumsactifs.com/forum.htm
Jenna J. Osawa
~ Troisième*

~ Troisième*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Hide In The Flames.
Date d'inscription : 22/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Pulsions destructrices (Dont Pyromanie), Tendances à la violence & The Voice.
Relations:
Niveau: 0/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Dim 23 Nov - 15:00

    Ouais, encore moi. Pourquoi, ça te dérange ? x)
    Marchi, je voulais faire un truc un peu original =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ami Itô
~ Cinquième ¤

~ Cinquième ¤
avatar

Féminin
Nombre de messages : 17
Age : 22
Humeur : Gaaaah =o=
Date d'inscription : 16/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie:
Relations:
Niveau: 6/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Mar 25 Nov - 22:50

Welcoume \o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ch0ubiidouw-waaah.skyblog.com
Jenna J. Osawa
~ Troisième*

~ Troisième*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Hide In The Flames.
Date d'inscription : 22/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Pulsions destructrices (Dont Pyromanie), Tendances à la violence & The Voice.
Relations:
Niveau: 0/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Mar 25 Nov - 22:54

    Marchi Ami-Chan =3

    P.S. > Le caractère de Jen' Jun n'étant pas très complet (et surtout un peu embrouillé), je vais faire un autre paragraphe plus précis sous spoiler pour mieux cerner la bestiole /ZBAF/
    P.S. N°2 > Finalement, je suis obligée de poster l'histoire ici car mon message dépasse la limite autorisée >________<


  • Jenna Jun's Second Musical Theme.

    Histoire :
    Vous vous en doutiez certainement, Jenna Jun n'est pas arriver sur notre jolie petite planète par l'opération du Saint Esprit. Non, bien sûr que non. Née de parents métis, avant même de naître, ce bébé fut la source d'un conflit, certes minime mais conflit tout de même, entre ses parents chacun voulant lui donner le prénom qu'il avait choisi. C'est ainsi qu'elle hérita du nom peu commun de Jenna Jun, qu'étrangement, elle affectionne tout particulièrement. Notre future pyromane naquit par une froide nuit de mi-novembre dans l'hôpital de Sapporo, sur l'île d'Hokkaidô, au Nord du Japon. Derrière la fenêtre, les flocons tombaient san relâche, tourbillonnant avec le vent à l'instar de ce que le futur réservait à ce nouveau-né pourtant pas si différent des autres, à première vue. Ouvrant grand ses yeux aux teintes mordorées, la si frêle, pure et innocente Jenna Jun ne le resterait pas longtemps mais tout cela ses parents l'ignoraient encore.

    Jen' vient de fêter ses cinq ans, toute seule, une fois de plus, ses parents elle ne les voit guère souvent, ils sont bien trop occupés par leur travail pour s'occuper d'une petite fille inutile. Inutile parce qu'inférieure aux enfants de leurs amis, inutile parce qu'elle ne prononce que peu de mots et refuse de jouer avec les autres enfants. Si elle n'est pas encore méprisante, ce n'est que parce qu'elle croit encore naïvement que ses parents finiront peut être par prêter attention à leur fillette. Deux mois plus tard, sa tante Asuka venait la chercher à la sortie de l'école primaire, valise à la main, celle de sa nièce bien entendu et direction une petite ville situé à l'extrème nord de l'île. Les seules larmes qui coulèrent ce jour-là furent des larmes de dépit, parce qu'abandonner tout ce qu'elle connaisait jusque là n'était guère agréable. Pas de tristesse, seulement un brin de colère aussi étouffée, morte-née. Adieu ma confortable prison dorée. Bonjour mon nouveau Royaume enflammé. Car c'est à ce moment précis que tout a véritablement commencé, où le destin, si l'on peut le nommer ainsi, de la jeune osawa a basculé. Basculé du mauvais côté, bien entendu.


    La petite Jenna Jun ? Oh, je me souviens très bien d'elle, ça ne fait quand même pas si longtemps qu'elle a été transféré dans un établissement français. Deux ou trois, peut être, je ne sais plus vraiment. Quoi, vous voulez que je vous raconte tout ce que je sais d'elle ? Mais à quoi ça pourra bien vous servir ? Enfin, si vous y tenez tellement ...

    Lorsqu'elle est arrivée en ville suite à son "rappatriement" chez sa tête, elle paraissait aussi fragile qu'une poupée de porcelaine et il semblait qu'un rien pourrait la casser, si bien qu'elle me faisait presque pitié. Surtout qu'elle était plutôt petite comparée aux autres enfants de son âge qu'elle ne fréquentait d'ailleurs que très peu. Un cas à part, cette Jenna. Très intelligente cela dit, ses notes à l'école passaient pour excellentes et lorsque son oncle ou sa tante l'envoyait acheter quelque chose à la dernière minute dans mon magasin, je peux vous assurez qu'elle ne se trompait jamais et me donnait toujours le montant exact. Et très curieuse avec ça, elle ne se lassait jamais de me poser des questions sur tout et n'importe quoi, nos conversations étaient généralement bien plus intéressantes que celles que j'ai avec mes clients ordinaires. Une enfant solitaire mais vive et intelligente, une enfant ordinaire en somme. Ou presque.
    C'était il y a tout juste sept ans, par un radieux jour d'avril, la classe de la fillette partit en voyage scolaire pour camper dans les montagnes environnantes. Ce que les professeurs ne savaient pas c'éttait que l'endroit grouillait encore d'air contaminant et que certains de leurs élèves n'avient pas été vaccinés. Dont la petite Jun. Pourquoi ? Je ne le sais pas exactement mais apparement, elle aurait du le faire peu après son cinquième anniversaire et que sa tante n'étant pas au courant de cela, elle n'a pas eu l'idée de l'envoyer chez le médecin. De toute façon, Jen' est une dure à cuire, ne tombant presque jamais malade. Alors pourquoi a-t-elle attrapé ce fichu virus Camélia ? Personne ne le saura jamais, les enfants contaminés refusant d'en parler, sauf Jun. Guère bavarde à ce sujet, elle a toutefois laissé échappé une ou deux allusions à une "grotte" et une "pierre qui brillait dans le noir", ce sont les seules choses qu'elle m'ait jamais avoué. Au début, personne ne remarqua de grand changement chez les enfants contaminés, mais Jenna Jun, déjà casse-cou à l'époque, avait pris goût au danger et ne reculait à présent devant rien pour découvrir de nouvelles sensations. Une autre chose étrange dont les citadins commençaient à s'apercevoir, la chevelure et les yeux de la fillette prenaient une insolite teinte rouge aux reflets enflammés. De plus, je crois que je peux dire sans me tromper que ce qui suivit fut un moment décisif dans la suite de l'histoire de cette chère petite. Quoi donc ? Mais attendez, j'y viens.

    Quelques temps auparavant, j'avais découvert la fascination qu'excerçaient les flammes sur Jen' et lui avait donc offert un briquet chromé en pensant que cela calmerait son envie irraisonnée de toucher le feu. Ce n'est pas parce pouvait se promener en short et débardeur sous la pluie ou la neige qu'il fallait abuser de ce "don", comme elle disait, en défiant les saisons. Puis pendant une semaine, je ne la vis plus au magasin et aucun autre habitant ne semblait l'avoir croiser dans les rues. Un peu inquiet pour J. Jun, j'ai donc décidé d'aller prendre de ses nouvelles chez sa tante et son oncle et il s'avéra que la fillette s'était cloitrée dans sa chambre suite à de violents vertiges, refusant d'en sortir sauf lorsque tout le reste de sa famille était endormie. Au moment où je prennai congé de son oncle, un hurlement rageux reconnaissable entre tous déchirant l'air suivi presque immédiatemment de jurons bien dans l'esprit de Jenna. La demoiselle semblait s'adresser à une autre personne alors que personne n'avait pu entrer dans sa chambre mais sur le coup, nous n'y prêtèrent guère attention, pensant simplement qu'elle avait un accès de colère. Plus tard, je compris que c'était la première manifestation de la Voix qui résonnait dans sa tête. Un dénommé Loki, Loki Dieu du Feu pour certains et Dieu de la Malice et de la Fourberie pour d'autres. Un Dieu qui ressemblait étrangement à cette chère Jun mais au destin sombre, beaucoup trop, dans la mythologie nordique, on racontait qu'il serait à l'origine du Ragnarok, cette fin du Monde qui ne serait que Destruction et Violence. Une vision très optimiste, n'est-ce pas ? Toujours est-il que ce fameux Loki venait d'entre en cène, sans que nous le sachions, figurant parmi tant d'autres, encore dans l'ombre, pour le moment.

    Mais ce Dieu Maudit n'était pas le seul à vouloir être sous les feux des projecteurs à ce moment-là, bien que Jenna Jun - la principale intéressée, soit dit en passant - l'ignorait alors totalement. Leur première rencontre eut lieu à l'enterrement des parents de Jenna Jun, une bombe qui a sauté dans un train, parait-il, à vrai dire peu de gens connaissaient la vérité à ce sujet et Jun la première. Elle se tenait là devant leurs tombes avec une petite vingtaine de personnes dont elle n'avait jamais vu les visages - disons surtout qu'elle n'y a jamais prêté attention - à écouter déclamer des futilités ennuyantes dont elle se serait bien passé. Ses yeux demeurèrent obstinément secs ce qui arracha quelques remarques désobligeantes autour de la fillette qui avait autre chose à faire que d'y prêter attention. Comme il se mit à pleuvoir, les parapluies éclorent et ceux qui n'en avaient pas se couvrir la tête d'une autre manière. Ce fut donc avec sa capuche aussi noire que la nuit qui s'installait que cette chère Jen' prit le chemin du retour. Elle avait tenu à faire ce trajet seul mais inquiet à son égard il m'avait paru mieux que la suive discrètement. Enfin autant que je le puisse. Tête baissée, poings enfoncés dans les poches, elle laissait ses pieds la guider là où bon leur semblaient. C'est ainsi qu'elle tomba nez à nez avec un enfant d'à peu près son âge, bien que plus grand de quelques centimètres. Ils lâchèrent un léger "Désolé" au même instant ce qui les obligea à lever la tête. Un sourire des plus énigmatiques apparut sur le visage du jeune garçon tandis qu'une expression moqueuse s'était dessinée sur celui de Jun. Chacun reprit son chemin sans prononcer un mot de plus, j'étais le seul témoin de cet étrange échange.

    Il avait pour prénom Shôta. Au début, Jenna se contenta de l'appeler ainsi ou bien par son deuxième prénom, Aaron mai bien vite ils devinrent inséparables et elle ne le désigna presque plus que par le surnom qu'elle lui avait donné : Halloween. Halloween, jour de la mort de ses parents et jour où ils s'étaient rencontrés. Depuis ce fameux jour, le changement ce fit bien plus marqué chez Jenna Jun qui se mit à faire des brutes arrogantes de l'école primaire ses cibles favorites. Et cela ne fit qu'empirer avec les années. Insolente avec les adultes, elle avait pris goût à l'action et au danger, séchant souvent les cours pour traîner dans les bas quartiers de la ville voisine en compagnie de Shôta. Ses sourires narquois, tout le monde les connaissait bien et s'ils étaient habituels, la voir arborer une expression froide et méprisante n'était guère un bon présage. Mais, en présence de certaines personnes, elle se faisait plus douce, comme si elle se retenait et ces personne étaient bien évidemment sa tante et son oncle ainsi que ses deux jumeaux de cousins et moi-même. Et avec Shôta ? Et bien, cela dépend de son humeur, chacun d'entre eux à l'habitude de passer ses nerfs sur l'autre à tout bout de champ mais ils sont aussi bien plus complices qu'on ne le croit. De l'ambiguïté ? Oui, je pourrais même dire que c'est ce mot-là qui règne sur la relation qu'ils entretiennent sans vraiment le savoir. Etrange, n'est-ce pas ? Leur point commun originel n'était pourtant que d'avoir été contaminés par le virus Camélia.

    Douze ans, c'étaient l'âge qu'ils avaient lorsqu'ils furent brutalement séparés. Peu à peu, les autres enfants qui avaient été contaminés en même temps qu'eux se virent transféré dans des établissements psychiatriques, les uns après les autres. Ils avaient bien grandi, elle avec ses dangereuses flammes et lui ses explosifs susceptibles. Dans la semaine qui précéda le transfert de Jenna, les deux pré-adolescents s'étaient disputés plus violemment qu'à accoutumée. Prise d'une autre des idées saugrenues, Jun l'avait enfermé dans leur pseudo-planque puis m'avait demandé de ne l'en faire sortir que losque tout erait redevenu normal. Sur le coup je n'ai pas vraiment réalisé de quoi elle parlait. Ce ne fut que quand des médécins accompagnés d'hommes à la carrarure de gardes du corps vinrent sonner chez les Osawa que je compris. Oh, bien sûr, Jenna Jun ne se laissa pas attrapper comme cela, leur jouant milles tours tous plus ingénieux les uns que les autres mais au final, ils la trouvèrent, assise en tailleur sur la grande statue qui trônait sur la place principale, un sourire sarcastique aux lèvres et la lueur qui danait dans ses yeux avait une teinte de fierté. Sa chevelure d'un rouge enflammé volait au vent comme un étendard de feu et de sang, une fois encore elle avait réussi, tout s'était déroulé comme elle le souhaitait. Cette fille avait de la suite dans les idées et était peut être même plus rusée qu'un renard, Shôta et moi-même venions de nous en apercevoir.


    Voilà deux ans que la dénommée Jenna Jun Osawa a été transféré à l'Institut Camélia. On ne peut pas dire qu'elle se soit calmée avec le temps, ça non, mais, étrangement, elle semble respecter les deux spectres qui hântent l'établissement. Pourquoi un tel comportement, personne n'a réussi à la savoir, la jeune pyromane gardant toujours son éternel sourire sarcastique. Mais voilà qu'il semblerait que son cher Halloween soit sur le point d'être lui aussi interné à Camélia, ce qui a eu pour conséquence de mettre J. Jun dans une rage folle. Et le Bal de Noël qui approche, tout cela promet d'être riche en rebondissement. N'est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jenna J. Osawa
~ Troisième*

~ Troisième*
avatar

Féminin
Nombre de messages : 19
Age : 26
Localisation : Hide In The Flames.
Date d'inscription : 22/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Pulsions destructrices (Dont Pyromanie), Tendances à la violence & The Voice.
Relations:
Niveau: 0/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Dim 7 Déc - 17:13

    Désolée, du double-post, vous n'aurez qu'à le supprimer après. C'était juste pour dire que j'avais ENFIN terminé ma fiche =3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lynn Tezuka
• Fantôme #[Fondatrice]
• Fantôme #[Fondatrice]
avatar

Féminin
Nombre de messages : 82
Age : 23
Localisation : Et ta soeur ? =O
Humeur : Sadique ? Oô
Date d'inscription : 13/11/2008

Fiche Médicale
Type de maladie: Mon envie de te tuer. ♥
Relations:
Niveau: 10/10

MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   Dim 7 Déc - 18:11

Tu sais quoi ? Une grande flemme de tout lire mais je suis sûre que c'est bon. Même si rien qu'en survolant la fiche j'ai repéré quelques pikites fautes. x] Oui, je sais, j'ai un œil de lynx pour les fautes. =O

So Validate.

_________________


Emotion in my Dream ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bozuko-kataki.forumsactifs.com/forum.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jenna Jun Osawa. [FINISH =3]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Heartbreaker version girl [Finish]
» [Finish] Because I love you ... Athens [Caly' & Alecto]
» Joyeux anniversaire, Jenna. {Défi, solo.}
» Une nouvelle Sangrave ou comment ne pas stresser (PV Shinzô et Jenna)
» ...and you finish off as an orgasm. ▽ (camel)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Depressive Walk :: Before the walk... :: Présentation :: Fiches Acceptées ~-
Sauter vers: